Comment déclarer le covoiturage aux impôts ?

Les impôts ne prévoient pas de procédure adaptée au covoiturage régulier. Si le salarié covoiture sans échange d’agent, il n’a rien à déclarer, de même s’il est au régime d’abattement forfaitaire.

Régime d’abattement des frais réels :

–          le conducteur doit déclarer comme revenus les sommes données par les covoitureurs et il peut déclarer toutes les dépenses engagées (essence, péage, parking….)

–          le passager ne doit en aucun cas déclarer les sommes qu’il a versées à son covoitureur pour les déduire de ses impôts. Peut-être est-il plus souhaitable alors de passer au régime d’abattement forfaitaire ?

Pour plus d’infos contacter votre Centre des Impôts

 

homme-declaration-impots

Publicités
Cet article a été publié dans Covoiturage Grand Montauban. Ajoutez ce permalien à vos favoris.